Take a fresh look at your lifestyle.

Transport – Guinée : le gouvernement supprime la TVA sur certains engins roulants

0

La Taxe sur la Valeur ajoutée de certains engins roulants est annulée jusqu’à nouvel ordre.

C’est une mesure incluse dans la Loi de Finances rectificative (LFR) 2021, adoptée par l’Assemblée nationale jeudi dernier. « Les importations de motocycles et tricycles neufs ainsi que leurs parties et accessoires neufs de la position tarifaire 87.14 sont exonérés de la Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA) », mentionne l’article 8 de ladite loi.

Dans la même configuration, la TVA sur les pièces de rechange des engins roulants utilisés pour le transport en commun va être gommée, selon l’article 7 de la LFR. « Les importations de parties et accessoires neufs des véhicules destinés au transport en commun des personnes et ceux destinés au transport de marchandises sont exonérés de Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA) », note-t-on.

Notons que l’entrée en vigueur de ces différentes mesures sera effective à la suite d’un arrêté ou tout simplement d’un « acte réglementaire » du ministre du budget, conformément aux dispositions de l’article 9 de la LFR. Il est donc clair qu’à travers ces différentes mesures, le gouvernement compte, bien qu’insuffisant, répondre aux critiques sur le manque de mesure d’accompagnement liées à l’augmentation du prix du carburant, sachant que le prix du transport et des marchandises (notamment les denrées de première nécessité) ont relativement grimpés.

Dans la capitale Conakry, le tronçon est passé de 1500 à 2000 francs guinéens (pour les taxis), de 1000 à 1500 francs guinéens pour les bus et mini bus. Les tarifs inter-urbains ont également grimpé. Au lieu de 50 000 francs d’habitude entre Conakry et Kindia par exemple, actuellement, il faut négocier entre 75 et 80 francs guinéens.

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.