Take a fresh look at your lifestyle.

TRANSITION : La classe politique veut être écoutée 

0

Les acteurs politiques ont rédigé et adressé un mémorandum au président de la transition, président du comité national pour le rassemblement et le développement CNRD, son excellence le colonel Mamadi Doumbouya.

dans ce mémorandum, la classe politique a interpellé les nouvelles autorités quant à sa place dans le processus de la transition. Les acteurs politiques veulent être écoutés et associés à la prise de décision. Leur adresse au colonel Mamadi Doumbouya contient des recommandations.

 

«La condition incontournable, il faudrait qu’on s’accepte et qu’on considère qu’on ne peut pas faire une transition en excluant les acteurs politiques. Moi, je l’avais déjà dit à la sortie de la charte de la transition. Les acteurs politiques doivent être avant, pendant et après le processus mémorandum rédigé et adressé au colonel Mamadi Doumbouya. Dans le contenu du mémorandum, la classe politique signataire veut être écoutée.» A indiqué Dr Diao Baldé, président du parti Union pour la Guinée nouvelle et membre de l’ANAD

Les acteurs veulent être écoutés sur leurs avis et recommandations: «Il s’agit notamment de notre point de vue sur les grandes questions de la transition y compris sa durée et l’élaboration d’une constitution» poursuit Diao Baldé.

Le plus grand souhait de la classe politique, c’est l’organisation d’une élection libre et transparente dans un cour délai a précisé Martin Kolié, président du parti congrès africain pour la démocratie et le renouveau et membre de la coalition des partis pour la rupture.

Pour terminer, les acteurs politiques ont exprimé le souhait d’élargir la plateforme de discussions aux organisations de la société civile en vue de la reconstitution des forces vives de la nation dont le rôle sera d’accompagner le CNRD pour le retour à l’ordre constitutionnel.

Justin Leno

Leave A Reply

Your email address will not be published.