Take a fresh look at your lifestyle.

TRANSITION: C’est au peuple de décider de la façon dont on doit procéder  dixit  DIXIT MAKALÉ CAMARA du parti FAN

0

C’est la première fois que Makalé Camara se prononce sur le bilan du comité national du rassemblement pour le développement depuis sa prise de pouvoir le 05 septembre 2021. La présidente du parti Front pour l’Alliance Nationale a avoué sans doute ce mardi 04 janvier 2022 dans l’émission les Grandes Gueules de la radio Espace FM Guinée, que les actes posés par le CNRD sont hautement positifs.

Elle revient sur quelques-uns et affirme que l’espoir d’une Guinée émergente est permis. «J’avoue que du 05 septembre 2021 à maintenant, il y a pratiquement quatre mois. Le bilan des nouvelles autorités est globalement positif. Les actes sont posés et tous les Guinéens apprécient. Cela crée de l’espoir et nous espérons que ça continue. On se souvient encore de la libération des prisonniers politiques, la levée des postes d’appui communément appelés PA qui encombraient le mouvement des citoyens, la réconciliation des anciens présidents Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté, tout cela est normal» a-t-elle souligné.

Les conventions internationales signées interdisent les coups d’États. La situation de la Guinée était insupportable, chose qui a entraîné la chute de l’Ancien Régime explique Makalé Camara. Toutefois, elle précise que c’est au peuple de Guinée de décider de ce qu’ils feront de la transition en cours.

«Dans un pays normal quand vous faites un coup d’État, c’est inadmissible, c’est d’ailleurs impossible. Mais lorsque la situation est insupportable comme c’était le cas avec l’Ancien Régime déchu, il peut fortement saluer la prise de pouvoir par les militaires. Toutefois, on a besoin d’être écouté. C’est au peuple de décider de la façon dont les choses doivent évoluer dans cette période de transition » a souligné Makalé Camara.

Pendant ce temps, la classe politique multiplie ses réunions. Elle est dans une démarche lui permettant de connaître la durée de la transition. Récemment, les partis politiques et coalitions ont été appelés de déposer leur candidature au CNT. LA situation avait entraîné des soulèvements de voix.

Hier encore, les opposants ont créé une nouvelle Union dénommée collectif des partis politiques guinéens. Ils veulent une transition pas trop longue, le temps qu’ils veulent sera précisé dans les jours à venir.

Justin Leno

Leave A Reply

Your email address will not be published.