Take a fresh look at your lifestyle.

Santé – Guinée : c’est quoi une clinique clandestine ?

0

 

La question des cliniques clandestines continue de susciter les débats en Guinée, notamment à Conakry où leur nombre est très élevé : environ 600, selon les autorités sanitaires. Mais c’est quoi une clinique clandestine ? Que recommande la réglementation en vigueur pour être prometteur de clinique en Guinée ? C’est entre autres questions auxquelles l’inspecteur général de la Santé, Damany KÉÏTA a répondu à nos confrères de FIM FM dans l’émission Mirador, ce lundi 30 août 2021.

« Une clinique clandestine, c’est-à-dire c’est un monsieur, qui achète les appareillages médicaux, qui installe dans un bâtiment, cherche à soigner les patients, alorsqu’il n’a pas une autorisation du département de tutelle, c’est-à-dire le ministère de la Santé. Pour avoir une autorisation du département de la Santé, on voit d’abord quelles sont les qualifications de la personne qui veut exercer ? Quels sont les documents qu’il a reçus ? Est-ce que la personne est à même, capable d’assurer le paquet minimum d’activités qu’il a consigné dans les documents qu’il a envoyés au ministère de la Santé ? À l’issue de tous ces documents reçus (c’est) au niveau de la direction nationale des établissements hospitaliers et des soins qui peuvent valider. On va lui octroyer un document qu’on appelle agrément. L’agrément étant obtenu, il y a un second document qui est donné qu’on appelle l’arrêté d’exploitation »,  a-t-il fait savoir.

Il faut rappeler que les cliniques privées sont pointées du doigt accusateur dans certaines prestations qui conduisent à la mort. On se souvient d’une journaliste de la RTG décédée (le 8 janvier 2016) à la suite d’une intervention chirurgicale, à quelques jours de son mariage.

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.