Take a fresh look at your lifestyle.

MATOTO: Les motards en colère contre l’assassinat récent d’un des leurs 

0

Comme annoncé dans un de nos articles précédents il y a quelques jours, un jeune motard nommé Sadio, originaire de Gaoual en Moyenne-Guinée a été assassiné à la cité CBK par des individus jusqu’ici non identifiés. Ce jeudi 03 février 2022, le syndicat des conducteurs de motos taxis de la commune de matoto a brisé le silence en dénonçant l’assassinat de leur collègue.

Il a interpellé l’État quant à l’insécurité au sein de leur corporation et les motards qui travaillent tard la nuit.

«Je me nomme Mamadou saliou Barry, j’ai 28 ans. Je suis le chef chargé à la sécurité des conducteurs de motos taxis de matoto. La mort de notre collègue sadio, ce jeune motard originaire de Gaoual poignardé par des inconnus il y a quelques jours, plonge la corporation dans un désarroi. On en a vraiment marre.», s’est indigné Saliou Barry qui a rappelé que ce n’est pas une première.

Poursuivant, les jeunes disent être exposés depuis la levée des postes d’appui (PA) par les nouvelles autorités. Pourtant, le métier qu’ils exercent diminue considérablement le chômage. Ils regrettent et demandent à l’État de privilégier la sécurité dans la capitale.

«Je regrette que sadio soit nuitamment tué dans l’exercice de son métier qui lui permettait de survivre. Toutefois, j’interpelle ces motards qui circulent tard la nuit. Quand vous sentez que le soleil s’est couché, rentrez chez vous et attendez le lever du soleil pour recommencer.», a lancé le syndicaliste, déterminé à protéger les travailleurs de ce secteur de transport.

Le syndicat de matoto et d’autres associations syndicales de motos taxis envisagent des campagnes de sensibilisation sur la sécurité au sein de ce secteur.

Justin Leno

Leave A Reply

Your email address will not be published.