Take a fresh look at your lifestyle.

Mairie de Siguiri : l’ancien maire brise le silence sur son agression par des rpgistes

0

 

L’ancien président de la délégation spéciale de la Commune urbaine de Siguiri est sorti de son silence. Avant d’être chassé, il aurait été violemment agressé par des militants de l’Ancien Régime, celui d’Alpha CONDÉ.

Selon Aboubacar Sidiki TRAORÉ, la scène s’est produite dans son bureau, un 23 mai en 2016. Il résume les faits en ces termes : « Je vois le groupe de plus de 30 personnes dans le couloir de la Commune, m’agresser, me battre. Mais Dieu soit loué. Je n’ai pas perdu la vie. J’ai été admis à l’hôpital, j’ai fait 20 jours », a-t-il affirmé en citant le responsable du groupe des agresseurs et le préfet comme témoin. « Le frère Sékou SAVANÉ qui était à la tête, à l’époque au niveau du RPG. Le groupe est là. Et le préfet Ibrahima Kalil KÉÏTA qui était là. Il y a certains qui sont décédés,… ».

L’affaire portée en justice, il devrait bénéficier des dommages et intérêts. Mais selon M. TRAORÉ, rien de tout cela. Pires, les auteurs de son agression n’ont pas purgé la totalité de leurs peines. Raison pour lui de réclamer son dû à la junte au pouvoir. « Jusqu’à présent, je n’ai reçu aucun centime. Ils étaient condamnés pour six (6) mois, mais ils n’ont pratiquement fait que cinq (5) mois. Si l’actuel gouvernement pouvait penser me dédommager, franchement, ça ferait grand plaisir ».

Mais pourquoi ce maire a-t-il été agressé. Selon lui, il aurait payé les frais de son intransigeance dans la gestion de la chose publique, durant son temps de service à la mairie de Siguiri.

Joseph KADOUNO

Leave A Reply

Your email address will not be published.