Take a fresh look at your lifestyle.

Loïla : Bras de fer entre la société minière de Mandiana et les travailleurs

0

« Nous ne voulons plus travailler avec la Société de sous-traitance encoref, nous voulons une embauche directe à la SMM ». ce sont des cris de cœurs des travailleurs de la Société de sous-traitance encoref.

C’est à partir de 03h 30 du matin de ce lundi 15 novembre 2021 qu’une grève a été déclenchée par les travailleurs de la société de sous-traitance encoref- SMM à Loïla, dans la sous-préfecture de Koundjan, préfecture de Mandiana.
Selon les manifestants, ils n’ont ni papier de contrat avec la Société, ni autre document justificatif montrant qu’ils sont travailleurs.

Joint au téléphone, le deuxième homme fort du mouvement s’est exprimé sur le motif de cette grève.

«Nous avons déclenché la grève pour avoir le contrat d’embauche avec la Société SMM (société minière de Mandiana). Il y a une sous-traitance appelée encoref, c’est la société mère qui nous a confié à celle-ci uniquement pour le salaire, tout ce que nous faisons comme travail, c’est au compte de la société minière de Mandiana. Notre dernière décision aujourd’hui, nous ne voulons plus travailler avec la Société de sous-traitance encoref, nous voulons une embauche directe à la société minière de Mandiana», nous a confié Mamady 2 KEBE, l’un des grévistes.

Dans ses interventions, il a dévoilé qu’ils travaillent avec la Société de sous-traitance encoref sans aucun papier de 2017 jusqu’aujourd’hui.

«Nous sommes travailleurs de SMM- encoref depuis 2017, mais, ils n’ont rien comme considération à notre égard et c’est pourquoi, nous voulons revenir maintenant dans SMM parce que depuis 2017, nous travaillons avec la Société de sous-traitance encoref sans statut, il n’y a aucun papier qui prouve que nous sommes les travailleurs» a-t-il ajouté.

À rappeler que depuis le déclenchement de cette grève, aucun dégât n’a été enregistré pour le moment, mais, au moment où nous écrivons cet article, la route principale qui mène à la direction de la société reste brigadée par les manifestants et le chef des grévistes Ibrahime SACKO a été reçu cet après-midi par les autorités locales ainsi que la direction de ladite société pour les entretiens.

Nous y reviendrons !

Mohamed II DIANÉ pour satinfos.com.

Leave A Reply

Your email address will not be published.