Take a fresh look at your lifestyle.

Le député Baadiko s’adresse à la CEDEAO : Qu’elle laisse la Guinée tranquille

0

 

La CEDEAO a décidé ce jeudi de sanctionner les nouvelles autorités de Guinée et réclame les élections dans les six mois qui suivent. Une décision mal perçue par les acteurs politiques et ceux de la société civile guinéenne.
« La CEDEAO doit revoir sa décision et laisser la Guinée résoudre ses problèmes de façon inclusive. Une transition militaire très courte et des sanctions ciblées à l’encontre des responsables du coup de force militaire. La CEDEAO tente de mettre la pression à la junte militaire pour selon elle, une sortie de crise dans l’immédiat. C’est déplorable » regrette l’honorable Baadiko président de l’Union des Forces Démocratiques.
Le député renchérit que la dernière sortie de la CEDEAO est prématurée et irréaliste.  « La situation que nous traversons ne peut s’effriter qu’avec le temps. Un temps dont la durée doit être raisonnable », ajoute-t-il.
Parmi les conditions fixées à la junte militaire par la communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’ouest figure la libération sans condition de l’ancien président Alpha Condé.
JUSTIN LENO
Leave A Reply

Your email address will not be published.