Take a fresh look at your lifestyle.

L’armée française au Sahel : c’est désormais une histoire ?  

0

Le président français a officialisé la fin de l’opération barkhane dans la région du Sahel. Il l’a fait savoir ce jeudi 10 juin 2021 lors d’une conférence de presse au palais présidentiel. Ce qui n’est pas une surprise au vu de la nature actuelle des relations entre Paris et certains pays de cette partie de l’Afrique de l’Ouest fortement touchés par le terrorisme.

Plus de suspens, l’armée française va quitter le Sahel, selon une annonce du président français Emmanuel MACRON. De nombreux observateurs s’attendaient à ce que MACRON annonce une réduction de ses militaires. Mais, la réunion du Conseil de la défense française a dû peser sur la balance. Il estime vouloir procéder à « une transformation profonde » de la présence de l’armée française au Sahel.

 Était-ce la seule raison ?

La France est au Sahel depuis près de 10 ans avec près de 6 000 militaires. Depuis trois ans, cette armée est décriée par des populations locales surtout celles du Mali. La présence française n’a pas empêché que Kidal (une région du Nord Mali), ne tombe aux mains des Touaregs, la montée en puissance des attaques terroristes. L’armée française a même été accusé d’avoir tué 19 civiles lors d’un mariage dans un village du Centre du Mali (en janvier 2021), selon un rapport des Nations unies.

 Récemment, la France avait menacé de retirer son aide militaire au Mali pour raison de coup d’État dont se serait rendu coupable l’armée malienne qui avait évincé Ibrahim Boubacar KÉÏTA du pouvoir en août 2020.

 Il y a aussi que la Russie a annoncé une aide militaire au Mali. Environ 2 000 soldats russes sont attendus au Mali dans les prochaines semaines ou mois. La Russie qui a déjà récupéré le terrain aux français en Centrafrique.

 Depuis 2013, ni l’armée française, ni la Minusma, ni les armées des cinq pays touchés par le Sahel (Mali, Tchad, Burkina Faso, Centrafrique et Niger).

 Le départ de l’armée française devrait commencer par la réduction de ses nombreuses bases militaires au Mali, vers fin juin.

 Il faut toutefois noter que les populations maliennes sont divisées sur  le départ annoncé de l’armée française. Certains souhaitent qu’elle reste, d’autres veulent qu’elle plie bagages.

 Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.