Take a fresh look at your lifestyle.

Kankan : un homme intercepté en transportant un corps attaché sur la moto

0

Il s’agit d’un monsieur dont son identité n’a pas été dévoilée, qui transportait un corps attaché sur la moto, ce mercredi, 23 février 2022 sur la route nationale Kankan-mandiana par la gendarmerie routière. Dès après son interception, il a été accompagné à l’hôpital régional de Kankan par la même équipe de la gendarmerie pour des fins d’enquête.

 

Interpellé, Dr Lancei Keita chef du service de traumatologie à l’hôpital régional de Kankan nous confie : «Cet après-midi, nous étions au bloc lorsque le directeur m’a appelé pour me dire de venir voir un corps sans vie qui a été intercepté par les gendarmes. Celui qui le transportait venait d’une localité de Mandiana et partait à Sénko. Il l’avait fait asseoir dans une chaise et l’attacher derrière la moto. Donc c’est ainsi que je suis venu voir le corps pour savoir réellement s’il n’a pas été tué ou fusillé par quelqu’un».

D’après des enquêtes d’autopsie, il a été constaté qu’il s’agit d’une mort naturelle.

«Après le constat, nous avons déshabillé le corps, il n’avait pas de signe d’assassinat donc nous avons en déduit que c’était une mort naturelle. D’après son parent, il était malade, sa maladie s’est aggravée la nuit et il est en mort ce matin, il voulait l’envoyer au village pour son enterrement, c’est ainsi qu’il a été intercepté par les forces de l’ordre», affirme-t-il.

Le transport dans le corps dans ces conditions nauséabondes est une pratique très fréquentant dans les zones minières en haute Guinée.

Kankan, Mohamed II DIANÉ pour satinfos.com.

Leave A Reply

Your email address will not be published.