Take a fresh look at your lifestyle.

Kankan: la date du procès dans l’affaire de la femme décédé à cause de 700.000gnf à l’hôpital régionale fixée  

0

Le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kankan, s’est prononcé  ce jeudi 17 juin 2021, sur l’affaire de dame Mariama kande décédée le 15 Mai dernier à l’hôpital régionale de Kankan. Décès dû à des erreurs et aux négligences médical. Aly Touré a donné les raisons de l’arrestation des personnes détenues, et les charges qui pèsent contre eux avant de donner la date de l’ouverture du procès.

 

«Il s’est révélé que ce jour, la défunte Mariama kande est venue à l’hôpital en état de grossesse avancée. Ils ont découvert que la grossesse n’était plus en état d’évoluer, il fallait non seulement procéder à l’expulsion du fœtus sans vie du corps de Mariama kande et conséquemment procédé aux traitements qui s’imposent. Mais malheureusement dans la tracasserie liées aux frais de traitement, cette femme à trouver la mort parce-que tout simplement, la sage-femme a demandé à ses parents la somme de 700000 GNF. Chose que la famille n’a pu payer, et l’équipe de l’hôpital ne s’est donc pas occupé de la patience, jusqu’à ce qui mort s’en est suivi » A-t-il expliqué

 

 

« L’enquête qui a été diligentée par le Commissariat centrale de Kankan a permis d’interpeller Dr Mamady souaré gynécologue à l’hôpital régionale de Kankan et madame Fatoumata Camara, sage maîtresse également en service dans la même hôpital. Tous ont été attendus sous procès verbale depuis le 15 Mai date faits et la procédure a été communiquée à mon parquet le 18 Mai 2021. À la réception de procès verbale, et après analyse de tous les  actes et audition qui s’y trouvent, le parquet a requis l’ouverture d’une information en saisant le cabinet du juge d’instruction, pour des faits Homicide involontaire » À rajouter le procureur Aly Touré avant d’annoncer une nouvelle inculpation du second gynécologue en service à l’hôpital régionale de Kankan.

 

Il rappelle que la procédure suit son cours normal. Celle Docteur Kaba, le gynécologue de l’hôpital régional est inculpé pour homicide involontaire dans cette affaire. Le procureur indique qu’en manque d’un autre gynécologue, Dr. Kaba assure ses fonctions jusqu’à ce que l’hôpital trouve son remplaçant, ce qui n’empêche la procédure judiciaire de se poursuivre.

 

« Hier mercredi, le juge d’instruction a procédé à l’audition de docteur Kaba le second gynécologue en service à l’hôpital régionale de Kankan. Suite à son audition, le juge a constaté que les faits était suffisamment grave à son endroit, et qu’il y avait des charges de nature à motivé son inculpation pour des faits homicide involontaire parce que tout simplement, Dr Kaba était le médecin gynécologue de la semaine au cours de laquelle cet incident malheureux a eu lieu. Et donc, il a décidé de le placer sous mandat de dépôt. Mais dès après son inculpation, et sa détention à la maison centrale, nous a fait savoir qu’il n y plus de médecin gynécologue à la maternité de l’hôpital régionale de Kankan. Et puisque c’est un hôpital qui est au service de toute la région, on a été confronté à un problème, Celui de l’absence totale de médecin spécialiste à l’hôpital régionale de Kankan. Et donc, le collège des médecins de l’hôpital en rapport avec le gouverneur, ont saisi le parquet par rapport à cette doléance. Il n’y a plus de médecin gynécologue à l’hôpital régionale, nous avions peur qu’un cas compliqué puise survenir pendant que les deux médecins gynécologue aucun n’est là-bas. Il fallait donc par humanisme, puisque la justice aussi a un visage humanisme, prendre en considération cette doléance, et élargir pour le moment Dr Kaba, à l’effet d’assurer la permanence jusqu’à ce que la maternité de l’hôpital régionale de Kankan soit pourvue en médecin spécialiste. Quand cette mesure sera accomplie, nous allons revenir dans le statu quo pour que le juge d’instruction puisse continuer à instruire cette affaire pour être jugé dans le meilleur délai. » A-t-il conclu.

 

Le procès est prévu pour le 13 juillet au tribunal de première instance de Kankan. Ce drame avait provoqué beaucoup d’indignations parmi les populations de Kankan. Affaire à suivre !

 

Prince Camara

Leave A Reply

Your email address will not be published.