Take a fresh look at your lifestyle.

Guinée : Un groupe de migrants rapatriés est en colère contre l’OIM Guinée

0

Un groupe de migrants rapatriés depuis le 03 mars 2022 par l’Organisation Internationale pour la Migration a manifesté sa colère ce lundi 09 mai 2022 contre l’OIM Guinée. Ils accusent l’institution chargée des questions migratoires d’avoir entretenu un flou sur leur réintégration depuis leur arrivée en provenance des pays maghrébins comme l’Algérie, le Maroc, ou encore la Tunisie.

«L’OIM avait promis de nous réintégrer dans la société après notre rapatriement. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussés à coopérer. Les responsables avaient promis de donner une somme au-delà de 13 millions de francs guinéens. Malheureusement, cela n’a pas été fait», regrette Yacouba Kouyaté, porte-parole des migrants, poursuivant que dans les autres pays, le principe de réintégration des migrants est respecté.

Poursuivant, les migrants ont dénoncé que si le principe de réintégration des migrants n’est pas une obligation pour l’OIM Guinée, qu’elle arrête de vendre l’illusion.

«Un migrant qui vient avec les mains vides, on lui remet une carte de paiement, il va forcément s’attendre à l’amélioration de ses conditions de vie. Cela nous a été fait.», renchérit Yacouba Kouyaté, migrant et porte-parole des concernée.

Du Maroc à l’Algérie, en passant par Lybie, les jeunes migrants racontent une traversée pénible et inhumaine. Alhassane se souvient encore.

«Manque d’eau potable, de nourriture et de bastonnade, nous en avons été victimes», témoigne le jeune migrant rapatrié.

En l’espace de trois mois, l’Organisation internationale pour la migration en Guinée a rapatrié 3 000 personnes venues de différentes horizons du nord de l’Afrique. Interrogés sur la question, les responsables de l’OIM ont appelé à la patience, car disent-ils, les procédures de réintégration sont certes lentes, mais en cour.

«Nous avons changé le processus de réintégration des migrants rapatriés. Avant, c’était l’argent cash qu’on remettait aux concernée pendant la période Covid19 par exemple. Nous allons les réintégrer, c’est sûr», promet Karamoko Camara, responsable chargé de la réintégration des migrants rapatriés à l’OIM Guinée.

Justin Leno

Leave A Reply

Your email address will not be published.