Take a fresh look at your lifestyle.

Guinée : « …Le Barreau de Guinée met la Sécurité de Maître Pépé Antoine LAMAH entre les mains de… Fabou CAMARA… »

0

Dans un communiqué publié mardi (15 juin), la hiérarchie des avocats de Guinée a exprimé son indignation sur le comportement du Directeur Général de la Police Judiciaire. Ce dernier aurait retenu l’avocat Pépé Antoine LAMAH un bon moment dans les locaux de la DCPJ sans que rien ne lui soit reproché.

Le communiqué du bureau est d’abord revenu sur le déroulement de cette scène qui ressemble à un film. « … dans la journée du lundi 07 juin 2021, Maître Pépé Antoine LAMAH s’était rendu à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où l’un de ses clients était détenu en dépit d’une lettre du Procureur Général près la Cour d’Appel de Conakry qui dessaisit ce service judiciaire. Le Directeur Central de la Police Judiciaire, ayant constaté sa présence sur les lieux, grâce aux caméras de surveillance, l’a fait conduire à son bureau par le commandant Sékou LY qui s’est adressé à lui en des termes menaçants et discourtois. Arrivé au bureau de M. Aboubacar Fabou CAMARA, celui-ci lui a demandé de patienter quelques minutes. L’attente devenant longue, Me Pépé Antoine LAMAH a alors envisagé de se rendre à la cour suprême en vue de prendre part à une audience avant de revenir plus tard« .

Bouge pas

« C’est là que Commandant Ly lui a fait comprendre qu’il a reçu l’ordre de son Supérieur de le retenir », note le communiqué qui ajoute qu’il a fallu une mobilisation de plusieurs avocats dans l’enceinte de la DCPJ pour que M. LAMAH soit autorisé à sortir du bureau. « Le Directeur central de la Police judiciaire n’a daigné libérer Me Pépé Antoine LAMAH que lorsque la nouvelle de sa privation de liberté a été rendue publique et que les avocats se sont massivement rendu à la Direction centrale de la Police judiciaire« , a-t-il ajouté.

Fabou CAMARA, « un habitué » des faits

Selon le barreau, le Directeur Central de la Police Judiciaire n’est pas à son premier acte. Mais à chaque fois, il nie les faits. « (…), il y a quelques mois, c’est un autre avocat (Me Mamoudou SANÉ), qui a été arrêté et conduit manu militari à la Direction centrale de la Police judiciaire sur ordre du même Monsieur Aboubacar Fabou CAMARA. Dans les deux cas, il s’est muré d’une dénégation systématique malgré la réalité des faits. (…) »

« (…) la sécurité de Me Pépé Antoine LAMAH entre les mains de Monsieur Aboubacar Fabou CAMARA et le tient pour responsable de tout ce qui lui adviendra »

Par ailleurs, le Barreau de Guinée indique que la sécurité de Me LAMAH et celle de sa famille sont désormais sous la responsabilité de M. Fabou. Dès lors, il affiche sa solidarité à la démarche judiciaire que prévoit l’avocat concerné. « Le Barreau de Guinée met la sécurité de Me Pépé Antoine LAMAH entre les mains de Monsieur Aboubacar Fabou CAMARA et le tient pour responsable de tout ce qui lui adviendra. Le Barreau de Guinée se réserve le droit de se constituer partie civile dans la procédure que Me Pépé Antoine LAMAH envisage d’engager contre le Directeur central de la Police judiciaire ».

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.