Take a fresh look at your lifestyle.

Déguerpissements de Kaporo-Rails : les femmes victimes interpellent le CNRD

0

Des dizaines de femmes victimes des déguerpissements de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se sont faits entendre, ce samedi 23 octobre 2021. Elles se sont donné rendez-vous à la base de la société IMAAG Holding dont elles demandent l’arrêt immédiat des travaux. Cette société immobilière de droit ivoirien serait en train d’exploiter une bonne partie de la zone déguerpie par l’État guinéen.

Après quelques marches sur entre les décombres des anciens bâtiments, les femmes des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se sont mobilisées devant la base de la Société IMAAG Holding pour faire leur déclaration. Elles ont déploré le fait que cette entreprise soit toujours en activité sur le site. «La société ivoirienne, IMMAG Holding, travaille sur le terrain sans inquiétude. Tous les jours, les camions et machines sont en mouvement. Cela est inacceptable. C’est une moquerie à notre douleur. Nous demandons aux autorités, de mettre un terme à ces transactions illégales et immorales», a déclaré à la presse la porte-parole des femmes, montrant derrière elles un immeuble en construction et «une autre centrale à béton» appartenant à ladite entreprise.

La démarche de ces femmes vise un seul objectif : attirer l’attention du CNRD sur leur sort. «Il s’agit pour l’État de reconnaître les crimes commis par Alpha CONDÉ et mettre en place un plan de restitution et de dédommagement des propriétaires et surtout d’ouvrir des enquêtes sur cette tragédie afin de punir les coupables», a indiqué Makia TOURÉ, l’une des victimes de ces déguerpissements.

«(…) Nous voudrions, … Rappeler que les victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse ont déposé un mémorandum au CNRD et ont sollicité une audience avec le Chef de l’État. Nous restons toujours dans l’attente d’une rencontre qui permettra au président DOUMBOUYA de mieux comprendre les injustices dont nous avons été [fait] l’objet… », a martelé la porte-parole qui a aussi indiqué que 3 641 ont été privés de leurs études suite à ces déguerpissements.

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.