Take a fresh look at your lifestyle.

Cour des comptes de Guinée : seulement 4 femmes sur 33 magistrats (Hadja Mariama Penda Diallo, présidente de chambre à la Cour des comptes)

0

À la Cour des comptes de Guinée, un fait n’encourage pas la couche féminine qui y travaille. Il n’y a que 4 femmes sur 33 magistrats. Le personnel magistrat féminin n’apprécie pas cet état de fait qu’il qualifie d’illégal. Dans une interview accordée à la rédaction de satinfos.com à travers un de ses reporters, ces femmes par la voix de Hadja Mariama Penda Diallo, présidente de chambre à la Cour des comptes de Guinée ont plaidé pour l’égalité et l’équité au sein de l’institution.

 

Elles l’ont fait savoir ce samedi 02 avril 2022 lors d’une journée d’échanges et de partage d’expériences organisée au sein de l’Organe. Ce, à l’occasion de la clôture du 08 mars, journée internationale des droits des femmes.

«La cour des comptes de Guinée a pour objectif de conseiller l’Assemblée nationale mais aussi contrôler les comptes des établissements bancaires de crédit. À l’occasion de la clôture de la journée internationale des droits des femmes, nous femmes qui travaillent au sein de cette institution, avons décidé d’organiser des journées d’échanges et de partages d’expériences. L’objectif visé est de faire connaître à l’opinion publique qu’il existe des femmes leaders au sein de cet organe judiciaire. Ainsi, les autres pourraient se référer à notre parcours qui pourrait leur permettre d’occuper à leur tour des postes de responsabilité dans la société.», a expliqué Hadja Mariama Penda Diallo, présidente de chambre à la Cour des comptes de Guinée.

Plus loin, Hadja Mariama Penda Diallo, présidente de chambre à la Cour des comptes de Guinée dénonce ce qu’elle qualifie d’égalité et d’équité à la cour des comptes de Guinée: «Il n’y a que 4 femmes sur 33 magistrats. Nous femmes de cette cour ne sommes pas contentes de cet état de fait que nous qualifions d’ailleurs d’illégal. Nous plaidons pour l’égalité et l’équité au sein de la juridiction.», a sollicité Nantenen Magassouba, magistrate auditrice à la première chambre de la Cour des comptes de Guinée.

Le cri de cœur des femmes semble tomber dans de bonnes oreilles. Le Président de la Cour des comptes de Guinée Mohamed Diane promet désormais de prioriser l’égalité et l’équité des genres au sein de son institution.

«Déjà, une annonce a été faite quant à la réalisation d’un audit de conformité portant sur le genre, l’inclusion sociale et la diversité dans le cadre de la mise en œuvre d’un accord de coopération signé à cet effet.», a-t-il indiqué.

Justin Leno

Leave A Reply

Your email address will not be published.