Take a fresh look at your lifestyle.

Cour d’appel de kankan / Nanfo à la barre à nouveau : Son avocat précise que le dossier de son client est vide

0

Il s’agit de l’imam Nanfo ismel DIABY, promoteur de l’écriture N’ko, il lui avait été interdit d’exercer toute activité liée à la religion musulmane par le secrétariat des affaires religieuses. Cet homme qui prie en manikakan a été interpellé depuis le 13 mai 2021 et condamné le 26 de ce même mois à 6 mois de prison ferme pour le trouble à l’ordre public. Après 4 mois et quelques jours en prison à la maison centrale de kankan , il a comparu à nouveau devant la cour d’appel. Après quelques heures de débat sur le sort de cet imam particulier, son avocat affirme que son client a été poursuivi pour ne rien.

« C’est à tort que mon client Nanfo ismel DIABY a été arrêté, interpellé, puis condamné devant le tribunal de première instance de kankan. Donc, aujourd’hui, nous avions montré devant la cour d’appel de kankan que Nanfo est victime et non un coupable. Nous avons donc demandé l’application de l’article 544 parce qu’il n’y a pas d’infraction, c’est pourquoi on a simplement demandé à la cour d’appel de kankan de renvoyer Nanfo ismel DIABY des fins de la poursuite pour délit non constitué, c’est un dossier vide », a lancé Maître Mohamed 2 Kourouma, avocat de Nanfo ismel DIABY à sa sortie de l’audience.

Pour le procureur de la République, cette interpellation de Nanfo ismel DIABY ne se situe pas dans le cadre religieux, mais plutôt de trouble à l’ordre public, car il n’a pas respecté l’arrêté du secrétariat général des affaires religieuses.

« Vous me permettrez d’abord de faire une précision. Les poursuites du parquet se justifient par les troubles apportés à l’ordre public. Par quelque manière que ce soit, par quelques actes que ce soit, par quelques paroles que ce soit, par quelques comportements que ce soit, le parquet est le garant de la tranquillité de la cité. Je crois que Nanfo et ses compagnons doivent réfléchir et d’en tirer des leçons. Les leçons, c’est quoi, c’est d’éviter les faits, les propos, les comportements qui ont motivé cette condamnation. Il n’a pas été condamné parce qu’il prie en manikakan mais plutôt il a violé la loi», a martelé Le procureur de la République près de la cour d’appel de kankan, Yaya kairaba kaba.

À noter que devant le procureur de la République, Nanfo ismel DIABY insiste toujours qu’il n’est pas musulman. Cependant, sa religion est dénommée Djedekolobaya
À la fin de l’audience, Nanfo ismel DIABY s’est retourné en prison et la véridique finale sera rendue le mardi prochain, 12 octobre 2021.

Kankan, Mohamed II DIANÉ.
626119076

Leave A Reply

Your email address will not be published.