Take a fresh look at your lifestyle.

Cas des Guinéens arrêtés au Nigeria : le gouvernement guinéen ne dispose toujours pas d’informations claires

0

Un groupe de cinq (5) ressortissants guinéens a été arrêté au Nigeria, le 4 août dernier. Ils sont accusés de trafic d’écailles de pangolin et d’ivoire d’une valeur de près de 23 milliards de nairas. 17 137,44 kg d’écailles de pangolin, 4,60 kg de griffes de pangolin et 870,44 kg d’ivoire ont été saisis sur eux, selon le contrôleur général de la Douane nigériane.

Alors que ces Guinéens doivent être traduits en justice, Conakry dit n’avoir pas d’informations suffisantes pour commenter cette actualité. « Nous n’avons pas pour le moment tous les éléments d’information liés à ce sujet. Ce sera le cas les prochaines heures…Lorsque nous disposerons de tous ces éléments, nous partagerons ces éléments d’information avec vous », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Tibou CAMARA dans le journal parlé de 18 heures sur la Radio FIM FM.

Par ailleurs, le ministre d’État, ministre de l’industrie et des PME s’est montré rassurant quant à la situation des Guinéens vivant à l’étranger et sur le territoire national. « En tout état de cause, aussi bien à l’intérieur de nos frontières que dans les pays étrangers, le gouvernement suit avec beaucoup d’intérêt, beaucoup d’attention, la vie de nos compatriotes… », a-t-il affirmé.

À noter que le procès de ces cinq Guinéens est renvoyé au 26 août prochain devant la Haute Cour de Justice d’Iyoki. Ils y étaient déjà mercredi (18 août 2021) dernier, mais faute d’interprètes, les charges contre eux n’ont pas été prononcées puisqu’en droit, les charges doivent être prononcées dans la langue que l’accusé comprend.

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.