Take a fresh look at your lifestyle.

Baisse du prix du carburant : le transport n’a pas changé

0

Il n’y a pas eu de baisse sur le prix du tronçon, malgré une légère diminution du prix du carburant en Guinée. Sur la route le prince que nous avons pratiqué ce matin, les passagers continuent à payer 2000 francs par tronçon pour le taxis et 1500 francs guinéens pour les minibus, communément appelés « Magbana ». Une situation qui engage parfois des altercations entre chauffeurs et passagers.

« J’ai quitté Cimenterie pour Bambéto dans Magbana. Quand j’ai donné 3000 à l’apprenti, il m’a dit que c’est 6000. On s’est un peu disputé parce que je ne voulais pas donner. Mais comme j’étais pressée, j’ai donné le reste», indique Maïmounatou DIALLO, mère d’un garçon que nous avons rencontrée au Rond-point de Bambéto.

Même son de cloche chez Ibrahima CONDÉ qui lui, venait à peine de descendre d’un taxi à la Cité Enco_5. « C’est vrai que le carburant a diminué de prix, mais il faut savoir que les chauffeurs sont sur les anciens prix, c’est-à-dire après l’augmentation du prix du libre à la pompe. C’est toujours 2000 hein, au niveau des taxis», a-t-il affirmé.

Interrogé, un chauffeur de minibus nous a confié que ce n’est pas à eux de diminuer le prix du transport. « Il faut que le syndicat des transports nous donne l’ordre », a-t-il coupé court.

Sauf qu’au moment de l’augmentation du prix du carburant, les conducteurs n’ont pas attendu l’ordre des syndicats pour augmenter le prix du transport. La balle est donc désormais dans le camp des différents syndicats de transport en commun.

C’est ce lundi, 27 septembre 2021 que le président de la République, Mamady DOUMBOUYA, a annoncé que le prix du litre du carburant à la pompe passe de 11 000 à 10 mille francs guinéens.

Köyö Sentoh

Leave A Reply

Your email address will not be published.